Contact Expédition des produits Garantie et retour Paiements sécurisés Nous rendre visite

 

 Votre panier est vide  Votre compte

Verre filé au chalumeau

1432554516493

 

Le travail du verre au chalumeau s'effectue sur un plan de travail à l'aide d'un chalumeau fixe, relié à un concentrateur à oxygène et à une bouteille de propane, l'oxygène permettant d'augmenter la température de la flamme pour pouvoir atteindre la température nécessaire à la fonte du verre.

  P1130705

 

Le verre utilisé se présente sous forme de baguettes colorées, transparentes ou opaques.

Baguette

Le verre utilisé pour la réalisation des perles est de l'Effetre, autrefois connu sous le nom de verre Moretti, tirant son nom de l'entreprise homonyme basée sur l'île de Murano en Italie.

La gamme proposée se compose d'une très large palette de couleurs. Ces couleurs sont obtenues par apport de colorants minéraux à base métallique au moment de la fusion du verre, car ce sont les seuls qui peuvent être mélangés à la silice pendant la fusion.

Quelques exemples :

  • Bleu = oxyde de cobalt, de manganèse.

  • Jaune = chrome, argent.

  • Rouge = oxyde de cuivre.

  • Violet = oxyde de manganèse.

  • Rose et rouge rubis = l’or.

  • Jaune orangé à rouge = le sélénium.

 

 

 

Pour réaliser une perle ou un cabochon, les baguettes de verre sont fondues à la flamme et travaillées soit sur un mandrin en inox soit directement en bout de baguette, selon le résultat escompté. Ce type de verre se travaille aux alentours de 945°.

Le verre en fusion devient visqueux, c'est pourquoi il faut effectuer une rotation perpétuelle du mandrin ou de la baguette de verre afin de le garder la masse de verre centrée et équilibrée, sans quoi elle se déformerait ou coulerait directement sur le plan de travail.

 

 
  Chalum5  

 

Chalum Chalum6

 

Différents outils sont utilisés pour travailler le verre, pointes, lentilles, ciseaux, ... Ces outils sont généralement en acier inox.

La perle peut être décorée de fils ou de points de verre, d'inclusion de feuille d'argent ou d'or, ou de murrines.

Les murrines sont le terme italien qui désigne les baguettes de verre multicolores, aux diamètres et teintes différents, créées et amalgamées à chaud puis coupées transversalement.

 
Image  

 

Une fois la pièce terminée, elle sera placée dans de la vermicullite, qui permettra un refroidissement lent. La raison est simple : l'extérieur de la perle refroidissant naturellement plus vite que l'intérieur, le noyau encore très chaud risque de « pousser » et de faire éclater la pièce. L'image la plus parlante est celle de la bouteille d'eau mise au congélateur, l'eau congelée prend plus de place que l'eau à l'état liquide... Il en va de même pour le verre chaud et le verre froid. Pour finir, chaque pièce sera recuite au four à 500° environ, afin d'éliminer les tensions dans le verre qui se créent lors de la fusion et assurer leur longévité.

 

Démonstration de filage de verre en vidéo

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.