Contact Expédition des produits Garantie et retour Paiements sécurisés Nous rendre visite

 

 Votre panier est vide  Votre compte

Les techniques

La rubrique "technique" expose les différentes techniques employées pour la réalisation des luminaires, bijoux verre filé, horloges, boîtes et déco vitrail divers. Vous pouvez y accéder directement en cliquant sur les liens ci-dessous

La peinture sur verre

Le vitrail traditionnel

Le vitrail tiffany

Le fusing ou verre fusionné

Le thermoformage

Le verre filé au chalumeau

 

 

Verre filé au chalumeau

1432554516493

 

Le travail du verre au chalumeau s'effectue sur un plan de travail à l'aide d'un chalumeau fixe, relié à un concentrateur à oxygène et à une bouteille de propane, l'oxygène permettant d'augmenter la température de la flamme pour pouvoir atteindre la température nécessaire à la fonte du verre.

  P1130705

 

Le verre utilisé se présente sous forme de baguettes colorées, transparentes ou opaques.

Baguette

Le verre utilisé pour la réalisation des perles est de l'Effetre, autrefois connu sous le nom de verre Moretti, tirant son nom de l'entreprise homonyme basée sur l'île de Murano en Italie.

La gamme proposée se compose d'une très large palette de couleurs. Ces couleurs sont obtenues par apport de colorants minéraux à base métallique au moment de la fusion du verre, car ce sont les seuls qui peuvent être mélangés à la silice pendant la fusion.

Quelques exemples :

  • Bleu = oxyde de cobalt, de manganèse.

  • Jaune = chrome, argent.

  • Rouge = oxyde de cuivre.

  • Violet = oxyde de manganèse.

  • Rose et rouge rubis = l’or.

  • Jaune orangé à rouge = le sélénium.

 

 

 

Pour réaliser une perle ou un cabochon, les baguettes de verre sont fondues à la flamme et travaillées soit sur un mandrin en inox soit directement en bout de baguette, selon le résultat escompté. Ce type de verre se travaille aux alentours de 945°.

Le verre en fusion devient visqueux, c'est pourquoi il faut effectuer une rotation perpétuelle du mandrin ou de la baguette de verre afin de le garder la masse de verre centrée et équilibrée, sans quoi elle se déformerait ou coulerait directement sur le plan de travail.

 

 
  Chalum5  

 

Chalum Chalum6

 

Différents outils sont utilisés pour travailler le verre, pointes, lentilles, ciseaux, ... Ces outils sont généralement en acier inox.

La perle peut être décorée de fils ou de points de verre, d'inclusion de feuille d'argent ou d'or, ou de murrines.

Les murrines sont le terme italien qui désigne les baguettes de verre multicolores, aux diamètres et teintes différents, créées et amalgamées à chaud puis coupées transversalement.

 
Image  

 

Une fois la pièce terminée, elle sera placée dans de la vermicullite, qui permettra un refroidissement lent. La raison est simple : l'extérieur de la perle refroidissant naturellement plus vite que l'intérieur, le noyau encore très chaud risque de « pousser » et de faire éclater la pièce. L'image la plus parlante est celle de la bouteille d'eau mise au congélateur, l'eau congelée prend plus de place que l'eau à l'état liquide... Il en va de même pour le verre chaud et le verre froid. Pour finir, chaque pièce sera recuite au four à 500° environ, afin d'éliminer les tensions dans le verre qui se créent lors de la fusion et assurer leur longévité.

 

Démonstration de filage de verre en vidéo

Vitrail Tiffany

Le vitrail Tiffany est une technique permettant de réaliser des objets en volume ou des panneaux de vitrail. Elle a été créée par Louis Comfort Tiffany au 19ème siècle. Pour ma part, je l'utilise pour la finesse que permet cette technique sur un vitrail plat et aussi pour pouvoir créer des objets en volume tel que les boîtes ou des objets déco.

Lire la suite

Thermoformage

Le thermoformage consiste à donner une forme, un relief ou une texture à un verre plat. Placé sur un moule ou un support texturé dans un four, le ramollisement du verre dû à la chaleur lui permettra d'en épouser la forme. Les moules peuvent être constitués de différents matériaux : en acier, en platre spécial fusion, en fibre céramique aggloméré avec un durcisseur pour obtenir une forme. Pour ma part, je fabrique mes supports en argile, ce qui permet une totale liberté de forme. En travaillant le verre à haute température, cela nécessite une préparation du support en appliquant un séparateur, qui empêchera le verre de coller ou de casser. Il en existe deux type : Séparateur sec (talc, chaux, magnésie, ponce) à saupoudrer ou séparateur humide (kaolin et alumine hydratée) à mélanger à de l'eau déminéralisée.

Une courbe de cuisson doit être calculée, permettant d'établir le rapport entre la température et la durée. Celle ci dépend de l'épaisseur du verre et de ses caractéristiques physiques, mais on retrouve toujours les 3 étapes suivantes :  Une montée progressive jusqu’à la température de ramollissement, un refroidissement respectant différents paliers, un temps de recuisson.

 

 

 

 

Fusing

FUSING

 

Cette technique consiste à découper des pièces de verre, les assembler par superposition, puis à porter l'ensemble dans un four à son point de fusion pour former une seule pièce, plus ou moins homogène, plus ou moins en relief ;on peut utiliser une base c'est à dire superposer des

pièces de verre sur une plaque, ou fusionner directement des pièces de verre entre elles ce qui constituera ensuite la forme voulue.

Selon la température maximale atteinte, le résultat final peut varier de la fusion totale à un rendu de pièces très en relief.

 

 

 

Vitrail traditionnel : technique

                     Vitrail

 

 

Le vitrail est une composition formée de pièces de verre. Celles-ci peuvent être blanches ou colorées et peuvent recevoir un décor.

Bien que généralement carré ou rectangle, parfois rond ou ovale, il peut être de toutes les formes possibles (ou presque!)

roseaux.jpg placard.jpg
DSCN2766.jpg vitrail déco hippocampe rouge orange

 

Le point de départ est la maquette, c'est à dire le dessin réalisé généralement à l'échelle 1/10ème.

S'ensuit le tracé sur papier, qui définit le « chemin de plomb » donc le graphisme à échelle 1/1.

Ce tracé sera calibré, c'est à dire découpé en suivant le tracé pour obtenir des gabarits papiers ; on utilise des ciseaux « trois lames » qui permettent lors de la découpe d'ôter l'épaisseur de « l'âme » du plomb afin de conserver les bonnes mesures définies au préalable.

Picol 673 Pas2 Plomb vitrail

 

Ces gabarits en papier seront utilisés pour la découpe manuelle des pièces en verre, en utilisant un coupe verre et de l'huile de coupe, ainsi que deux types de pince : à détacher, pour détacher la pièce de verre et à gruger, pour rogner le verre et enlever un peu d'excédent si nécessaire. 

Le verre utilisé est plat, d'une épaisseur variant entre 2 mm et 5 mm.

 

 

Coupe verre pince Coupe1 Coupe2

Aprés la coupe, le montage au plomb ou sertissage peut être mis en place. Il doit respecter le chemin de plomb qui a été prévu lors du calibrage. Le plomb se présente sous forme de baguettes, en forme de H le plus souvent, utilisé pour l'intérieur du vitrail ou en forme de U, utilisé pour le contour. Il en existe de formes variées, tel que le plomb lanterne ou le plomb Y, pour divers applications.

Les outils nécessaires au montage sont un ouvre plomb, un marteau, un couteau de montage, une spatule à rabattre,  des clous et des cales généralement en bois.

Plomb Outil montage
Les plombs doivent être ouverts à l'aide de l'ouvre plomb afin de pouvoir y accueillir aisément la pièce de verre et d'être insérer dans le panneau.

 

 

Ouvre plb

Le couteau est utilisé pour couper les plombs (qui se présentent sous baguette de 2 m) et les clous servent à maintenir les pièces provisoirement lors du montage.

Les plombs et les verres vont s'emboîter alternativement après avoir mis les plombs d'entourage jusqu'à ce que la totalité des pièces soit sertie.

 

   


 

 

 

Montage1 Montage2
Le panneau est ensuite « fermé », mis aux mesures et d'équerre. Les ailes des plombs sont rabattues à l’aide de la spatule à rabattre pour consolider le panneau.

 

 

Spatule
Lorsque tous les plombs sont assemblés et les mesures vérifiées, le réseau est solidarisé en faisant fondre un peu d'étain sur chaque intersection. L'étain est le métal utilisé car il fond à une très basse température (232°C). On l'utilise sous forme de baguettes composées d'un mélange avec 40% de plomb. Un décapant (oléine sous forme d'huile ou stéarine en pain ) est appliqué au préalable sur chaque intersection, il sert à décaper la surface du plomb pour que la soudure adhère.

 

 

 

 

 

 

Fer a souder Montage3
Afin d'assurer l'étanchéité et de consolider le vitrail, il faut effectuer un masticage, cette opération comble les petits interstices entre le verre et le plomb en appliquant un mastic liquide qui sera ensuite nettoyé et évacué à l'aide de sciure, chiffon et beaucoup d' « huile de coude ».. Les vitraillistes ont différentes recettes bien à eux, mais la majorité utilisent un mélange d'huile de lin, de blanc de meudon et de sicatif.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Lire la suite

La peinture sur verre

                       

 PEINTURE SUR VERRE

 

Depuis la découverte de la fabrication du verre, différentes techniques de décoration sont apparues au fil des siècles. Elles sont très diverses et peuvent être combinées entre elles.

La peinture sur verre est une technique de décoration sur verre, elle modifie l'aspect du verre par une texture translucide (émail, jaune d'argent) ou opaque (grisaille) et désigne les peintures qui nécessitent une cuisson à haute température.

J'utilise de la grisaille pour une grande partie de mes réalisations, luminaires, vitrail, plat et déco en tout genre.

 

applique murale Mon arbre       Lampe artisanale cylindrique bleu peinte à la main avec la technique de la peinture sur verre au dessin d une fillette funambule sous une lune jaune     

Liseuse jaune rouge3

Gde feuille orange verte3 1 Assiette coquelicot transparente2

 

La grisaille est composée d'un pigment et d'un fondant.

Le fondant est un verre fusible qui fond lors de la cuisson des pièces de verre peintes, c'est un mélange d'oxyde métallique incolore et de silice porté à son point de fusion afin de fabriquer du verre .Il est fabriqué avec 75% d'oxyde de plomb et 25% de silice. Le verre en fusion ainsi obtenu est déposé dans de l'eau froide où il explose en petits morceaux. Ceux-ci sont ensuite broyés afin d'obtenir une fine poudre.

Le pigment est un oxyde métallique qui permettra de donner sa coloration à la grisaille. Ce sont des oxydes métalliques calcinés à de très hautes températures variant de 630° à 1200°C en fonction des composants et des couleurs à obtenir. Pour créer certaines couleurs ou pour stabiliser certains oxydes on peut les mélanger entre eux.

Oxydes métalliques

Couleurs selon le degré de calcination

Sulfate de fer Fe O3

650° rouge orangé ; 710° rouge violet

Oxyde fer Fe3 O4

Noir ordinaire

Oxyde de zinc + oxyde de fer hydraté

850° brun jaune

Aluminate de cobalt

Bleu

Oxyde de cobalt + alumine

Blanc

Oxyde de chrome + cobalt + alumine ou plomb

Vert

Antimoniate de plomb
(minium de plomb + oxyde d’antimoine)

Jaune ou sable

Oxyde d’étain

Couleur laiteuse, opaline

Oxyde de cuivre

Vert, rouge

 

La grisaille est donc obtenue à froid par le mélange et le broyage d'un fondant et d'un pigment et se présente sous forme de poudre de différentes couleurs.

 

Grisaille Grisaille2

 

On doit mélanger chaque produit à un liant et à un diluant pour obtenir la consistance adéquate.

le diluant est un solvant ou mélange de solvants permettant d’obtenir la fluidité nécessaire pour l'application de la peinture. (eau, vinaigre, essence de térébenthine, lait)

Le liant est un produit liquide qui permet au mélange grisaille + diluant d'adhérer au verre lorsque la peinture sèche. ( ex : gomme arabique, miel, sucre glace )

 

Le travail de peinture s'effectue sur une table lumineuse afin de pouvoir évaluer au mieux la transparence et l'effet obtenu.

 

Différentes sortes de pinceaux existent et sont utilisés selon le résultat désiré, effilé, plat, plus ou moins large, rectangle, …

 

Pinceau2

 

 

Funambule2          Applique murale gris acier motif lotus blanc         applique murale orange arbre danseuse

 

Pour ma part, j'utilise aussi beaucoup la plume, outil intéressant pour son rendu et permettant d'obtenir un graphisme différent du pinceau.

 

 

Plume

Couple enlace a3 Femme

 

Afin d'être fixée au verre, la grisaille nécessite une cuisson entre 580° et 650°, selon le type de verre. Ce type de four est spécialement conçu pour pouvoir monter à une température très élevée, jusqu'à 1300° et il est donc conçu avec des matériaux réfractaires.

Interieur four